Le gouvernement Legault dévoilera vendredi une enveloppe de 80 millions $ pour épauler les projets de «technologies propres», qui incluent «les nouveaux carburants».

Québec veut stimuler les technos propres... dont les nouveaux carburants

MONTRÉAL — Alors qu'aura lieu la marche pour le climat, le gouvernement Legault dévoilera vendredi une enveloppe de 80 millions $ pour épauler les projets de «technologies propres», qui incluent «les nouveaux carburants».

L'annonce sera effectuée par le ministre de l'Économie et de l'Innovation Pierre Fitzgibbon à l'occasion d'une allocution devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM).

Une somme de 40 millions $ sera allouée au développement de technologies visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES), comme l'électrification, la captation du carbone, le recyclage du plastique et les nouveaux carburants - ce qui comprend le gaz naturel.

De plus, au cours des prochaines semaines, Québec déploiera deux appels de projets d'environ 40 millions $.

Le premier volet, auquel le gouvernement Legault compte allouer 34 millions $, concerne l'acquisition ainsi que la commercialisation d'équipements, de procédés et de technologies propres dans le but de réduire les émissions de GES des compagnies québécoises.

Pour chaque projet retenu, l'aide financière non remboursable pourra couvrir jusqu'à la moitié des dépenses admissibles et devrait osciller entre 200 000 $ et 10 millions $.

Dans le cadre de l'autre appel de projets, Québec consacrera également 5,5 millions $ afin de faciliter le développement de projets visant à réduire les émissions dans les secteurs agricole et agroalimentaire.