Le tourisme brassicole très répandu aux États-Unis traverse la frontière pour s’implanter à Québec. Le Festibière s’est associé à l’Office du tourisme de Québec pour promouvoir les 29 brasseries de la région de la Capitale-Nationale.

Québec veut charmer les touristes du houblon

Le tourisme brassicole très répandu aux États-Unis traverse la frontière pour s’implanter à Québec. Le Festibière s’est associé à l’Office du tourisme de Québec pour promouvoir les 29 brasseries de la région de la Capitale-Nationale.

Attirer les amateurs de bières et leur faire découvrir les charmes de la Capitale-Nationale. Voici l’idée à travers la nouvelle carte touristique Je bois local, qui sera distribuée dans tous les hôtels.

«On veut amener les amateurs de bière à Québec. Il y a beaucoup de villes américaines qui le font comme Portland, San Diego. Les brasseurs se sont organisés ensemble pour développer des systèmes de promotion pour attirer les touristes», explique Alexandre Caron, coorganisateur du Festibière.

Pour sa neuvième édition, le Festibière accueille plus de 100 exposants, un record pour le festival, qui réunit les amateurs de bière et de bouffe aux quais d’Espace 400e jusqu’à dimanche.

Selon M. Caron, le tourisme brassicole prend de l’ampleur aux États-Unis. Au Canada et au Québec, il existe bien des routes de brasseurs comme en Mauricie ou dans les Cantons-de-l’Est, un peu dans le même style que la route des vins, mais attirer des touristes dans une ville à travers la bière, c’est assez nouveau au pays.

«On veut organiser la destination et montrer aux touristes l’offre brassicole. Ça va permettre de découvrir Québec et les villes aux alentours tout au long de l’année», affirme-t-il.

Le but faire venir les gens à Québec grâce à la bière, une destination qu’ils n’auraient peut-être pas choisie autrement. «Moi-même je suis un adepte du tourisme brassicole, j’ai découvert de superbes villes aux États-Unis dans lesquelles je ne serais jamais allé sans la bière», mentionne-t-il.

Les organisateurs proposent déjà un broue-tour, une tournée guidée des microbrasseries à Québec. «On va pouvoir développer toutes sortes de choses, comme créer un forfait hôtel, des billets de skis, des parcours», souligne Alexandre Caron.

Record d’exposants

Pour sa neuvième édition, le Festibière accueille plus de 100 exposants, un record pour le festival, qui réunit les amateurs de bière et de bouffe aux quais d’Espace 400e jusqu’à dimanche.

Les visiteurs pourront découvrir 79 microbrasseries et une vingtaine de restaurants, dont de nombreux camions de cuisine de rue.

L’accès est gratuit, mais pour consommer de la bière, il faut acheter le verre officiel et des jetons.

Le site est ouvert de 11h à 23h de jeudi à samedi et de 11h à 20h dimanche.