De gauche à droite : Pierre-Jean Barre, directeur de l’IMREDD, Véronique Paquis, 2ème adjointe au maire de Nice pour Écologie, Université et Recherche, Selh Mellouli, directeur du département de science de l’information Université Laval, Pierre-Luc Lachance, Rudy SALLES 3e adjoint au maire de Nice pour le Tourisme, Congrès, Relations internationales et Animation des quartiers, Yohann Maubrun, directeur de projet Ville Intelligente à la Ville de Québec, Carole Artault-Noury, Directrice du projet de Ville Intelligente de l’Université Laval, Marie-Christine Vidal, chef de projet TIGA à la métropole de Nice

Québec s’allie à Nice pour le concours Défi des villes intelligentes

La Ville de Québec collabore avec la ville française de Nice, reconnue mondialement comme une ville intelligente, pour le concours canadien Défi des villes intelligentes dont le gagnant remportera une bourse de 50 millions $, offerte par Infrastructure Canada, pour mettre en place des projets numériques.

Finaliste du concours pour le projet «Les inégalités sociales en santé», la Ville de Québec, en collaboration avec l’Université Laval, travaille entre autres sur un projet pour mesurer de façon précise les ilots de chaleur pour les diminuer de manière plus significative.

«On va installer des capteurs, consulter les citoyens, puis on va faire une numérisation 3D de la ville pour des tests d’implantation par la suite», a expliqué le conseiller municipal de Saint-Roch-Sauveur et responsable du numérique, Pierre-Luc Lachance.

L’une des exigences du concours pour remporter le grand prix est de proposer des projets transférables dans d’autres villes. Des membres de la Ville de Québec et de l’Université Laval se sont donc rendus à Nice dans le top 15 des villes intelligentes mondiales, pendant trois jours pour des conseils et travailler sur des projets communs.

«Nice est très en avance. Il y a déjà des capteurs pour mesurer différents sujets. On a rencontré des chercheurs, des élus et des fonctionnaires de la ville», a expliqué Pierre-Luc Lachance très enchanté de sa visite en France.

Des projets miroirs

En trois jours, les Québécois et les Niçois ont travaillé sur des projets qui pourraient être utiles aux deux villes. 


« La visite a été fructueuse. Nous avons des projets miroirs concrets de collaboration pour bonifier la candidature de la Ville de Québec afin d’aller chercher la bourse auprès d’Infrastructure Canada. »
Pierre-Luc Lachance, conseiller municipal de Saint-Roch-Saint-Sauveur et responsable du numérique

Waterloo, Edmonton, Montréal et Vancouver-Surrey sont les quatre autres finalistes. Le grand gagnant sera connu en juin 2019. Le gouvernement fédéral a octroyé 250 000 $ à chaque finaliste pour préparer son projet final.

L’objectif du concours est de réaliser un projet novateur visant à obtenir des résultats significatifs pour les citoyens en s’appuyant sur les avantages fondamentaux des données et des technologies connectées. Québec s’intéresse à tout ce qui concerne la santé durable.