Quatre stratégies pour profiter pleinement de ses vacances

Vous avez l'impression d'avoir besoin de vacances pour vous remettre de vos vacances? Vous n'êtes pas seuls, affirment des experts de l'Université d'Ottawa.
Les vacances typiques ne diminuent pas le stress à long terme lié au travail, selon Jane O'Reilly, professeure en ressources humaines. Autrement dit, quand un employé part en vacances, son stress diminue. Quand il revient, son stress revient lui aussi.
Pire encore, si un employé passe des vacances «qui consument ses ressources», il peut se sentir encore plus épuisé que lorsqu'il est au travail, indique un autre professeur en ressources humaines, Laurent Lapierre.
Les experts soulignent toutefois qu'avec un peu de planification, ces pièges peuvent être évités. Voici quatre stratégies pour mieux se reposer, avoir plus de plaisir et éviter de gaspiller ces précieux moments de détente.
1) Quand les gens vivent du stress lié à leur travail durant leurs vacances, cela s'explique peut-être par le fait qu'ils sont des individus «orientés vers le rendement», selon le professeur de gestion Michael Miles.
«Ils s'inquiètent du fait qu'ils doivent faire ceci et cela», explique-t-il.
Certaines personnes auraient intérêt à reconnaître que ce besoin de productivité est un trait de leur personnalité, souligne M. Miles.
«Ce que j'ai découvert par rapport à moi-même - je suis dans cette catégorie -, c'est que je me fixe des objectifs pour mes vacances. Par exemple, l'un de mes objectifs pour mes vacances cette année est de faire le ménage de mon garage, ce qui peut avoir l'air totalement bizarre, mais c'est très relaxant. Cela me plaît parce que c'est un objectif que je peux accomplir, et ensuite avoir l'impression que j'ai réalisé quelque chose.»
Travailler sur des projets personnels et cocher des éléments sur une liste de choses à faire peuvent être deux solutions de rechange gratifiantes par rapport au travail, estime Mme O'Reilly.
2) Mme O'Reilly propose notamment deux stratégies de gestion du temps pour réduire son stress avant et après les vacances.
Avant de partir, elle suggère de dresser une liste de toutes les choses à faire et de résister à la tentation de les reporter au retour de vacances.
M. Miles souligne qu'il s'agit d'une stratégie particulièrement gratifiante pour les personnes orientées vers le rendement, parce que cela «correspond naturellement aux personnalités qui tentent d'accomplir des choses». Partir en vacances avec une forte impression de productivité et d'accomplissement, dit-il, aidera les personnes orientées vers le rendement à relaxer quand elles s'éloignent de leur travail.
La deuxième stratégie de Mme O'Reilly est d'être «mentalement et logistiquement préparé au travail qui nous attend au retour». Elle suggère ainsi d'organiser ses tâches par ordre de priorité, les choses les plus importantes devant être faites en premier. Cette approche consistant à se débarrasser d'abord des «gros morceaux» et de laisser les détails pour plus tard est une habitude qu'ont en général les personnes productives qui ont du succès, souligne le professeur de gestion Michael Miles.
3) Bien que certains types de vacances consument des ressources comme le temps et l'énergie, il existe aussi des vacances qui «fournissent des ressources», souligne M. Lapierre. Ce sont généralement des vacances décontractées qui aident les gens à «recharger leurs batteries».
Il suggère de consacrer une partie de ses vacances à des activités qui favorisent la relaxation, comme les massages, le yoga, le sauna et la nage, ou encore de cultiver un talent, un passe-temps ou une passion.
Et si certains doivent quand même réfléchir à leur travail pendant leurs vacances, M. Lapierre leur suggère de se concentrer sur les points positifs plutôt que de ruminer les aspects négatifs.
«Prendre le temps d'avoir des réflexions positives sur le travail et des conversations positives avec les autres est une chose très recommandée aussi», dit M. Lapierre.
Il suggère également de se faire des plans de vacances simples afin d'éviter les événements imprévus et stressants, qui peuvent consumer les ressources personnelles et donner l'impression que les vacances apportent plus de problèmes que de bénéfices.
4) Ne pensez pas qu'une seule période de vacances reposantes suffit pour passer à travers l'année, souligne M. Lapierre.
«Espérer que vos vacances annuelles seront le moment de recharger vos batteries et de vous remettre de votre travail est vraiment idiot. C'est absolument idiot», affirme le professeur en ressources humaines.
«En fait, il y a des recherches assez impressionnantes et convaincantes qui montrent que le temps que vous passez hors du travail, c'est-à-dire les soirées et les week-ends, doit être utilisé judicieusement.»
M. Miles recommande pour sa part aux gens de s'accorder des «mini-vacances» sur une base quotidienne. Il encourage par exemple les travailleurs à faire des promenades d'une vingtaine de minutes durant leur pause.
À petite et à grande échelle, dit-il, «quand vous vous éloignez du travail, vous êtes plus productif quand vous y revenez».