Quatre mois de prison pour menaces envers les musulmans

Antonio Dion, l’homme qui a proféré des menaces de mort à la communauté musulmane par amour pour Alexandre Bissonnette, écope d’une peine de quatre mois de prison.

Le 25 avril, Dion, 55 ans, spectateur assidu des représentations sur la peine du tueur de la Grande Mosquée, a dit à un constable spécial qu’il ferait la même chose que Bissonnette s’il avait une arme. 

Antonio Dion expliquera par la suite qu’il n’avait aucune pensée violente. Il cherchait simplement un moyen de retourner en prison pour retrouver Alexandre Bissonnette, qu’il avait connu en détention l’automne dernier. 

Dion a dit avoir développé des sentiments amoureux pour Bissonnette. 

L’agente de probation Isabelle Talbot a décrit la triste vie d’Antonio Dion, victime de violence durant l’enfance, décrocheur, sans emploi et accumulant les fraudes et les bris d’ordonnance de la cour. 

Après sa peine de quatre mois, dont il faut déduire 43 jours de temps provisoire, Antonio Dion sera en probation durant trois ans.