L'Observatoire syrien des droits de l'Homme a rapporté la nouvelle dimanche. Le raid aurait été mené par l'armée syrienne ou par les Russes. 

Quarante djihadistes de l'EI tués dans une frappe aérienne

Quarante djihadistes du groupe extrémiste sunnite Etat islamique (EI) ont été tués ce weekend par une frappe aérienne dans le centre de la Syrie, a rapporté dimanche l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
Des avions non-identifiés ont visé un convoi de 16 véhicules dans la nuit de samedi à dimanche dans la province de Hama, tuant les djihadistes.
L'OSDH, qui dispose d'un large réseau de sources sur le terrain, n'était pas en mesure dans l'immédiat de préciser si le raid avait été mené par l'armée de l'air syrienne ou par des avions russes.
«Mais ils n'appartiennent pas à la coalition conduite par Washington», a assuré le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.
Des corps carbonisés de combattants de l'EI gisaient sur les lieux, a-t-il ajouté.
L'armée de l'air syrienne mène des frappes quasi-quotidiennes sur la campagne à l'est de la ville Hama, où l'EI maintient des positions.
M. Abdel Rahmane a indiqué que le convoi des djihadistes avait été touché alors qu'ils se rendaient de leur bastion de Raqa (nord) à la campagne autour de Hama.
La Russie, allié du régime du président Bachar al-Assad, mène depuis le 30 septembre des frappes sur ses adversaires.
Les Etats-Unis eux ont pris la tête d'une coalition qui mène depuis un an des frappes aériennes contre l'EI en Syrie et en Irak.