L’actuel tracé du tramway prévoit l’arrêt de la ligne à la hauteur de Louis-XIV pour respecter l’enveloppe de 3 milliards $ promise par Québec et Ottawa.

Prolongement du tramway vers le nord: «les plans sont faits»

Le maire de Québec a confirmé, mardi, que les plans pour un prolongement du tramway jusqu’à la rue du Périgord à Charlesbourg sont prêts. Reste à savoir si le prochain gouvernement caquiste allongera les 75 millions $ supplémentaires requis pour s’y rendre.

En septembre, Régis Labeaume confirmait avoir fait une demande au gouvernement du Québec, avant le déclenchement des élections, pour obtenir le financement nécessaire au prolongement de la ligne de tramway plus au nord à Charlesbourg.

Initialement, il étudiait la possibilité d’un tracé plus long, d’au plus cinq kilomètres, jusqu’à la rue de la Faune. L’actuel tracé prévoit l’arrêt de la ligne à la hauteur de Louis-XIV pour respecter l’enveloppe de 3 milliards $ promise par Québec et Ottawa.

L’objectif d’un prolongement, à la suite d’une suggestion d’une citoyenne lors des consultations publiques du printemps, est de mieux desservir la clientèle de la couronne nord de la ville, une critique qui revient souvent depuis l’annonce du projet de réseau de transport structurant le 16 mars.

Mardi, lors du conseil municipal, M. Labeaume a expliqué que l’idée de se rendre à la Faune est séduisante, mais coûteuse et peu réalisable en raison de difficultés techniques comme des pentes trop prononcées, au-delà du 8 % que peut grimper avec efficacité le tramway.

Pour le maire, il reste que le secteur de la rue du Périgord (près de Jean-Talon) demeure intéressant. «Il y a l’espace suffisant pour y construire un garage d’entretien en fin de ligne et un stationnement incitatif.»

Son administration compte bien présenter ce projet au prochain gouvernement caquiste. Si l’équipe Legault refusait, M. Labeaume explique que le plan initial du boulevard Louis-XIV est toujours sur la table.