Cette signature confirme une information publiée par Le Soleil il y a 10 jours indiquant qu’un accord de principe était intervenu pour la prise en charge des patients hébergés en CHSLD par les groupes de médecine familiale.

Prise en charge des patients en CHSLD: entente paraphée

Le ministère de la Santé et des Services sociaux et la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec ont paraphé une entente censée régler le problème de la pénurie de médecins dans les centres d’hébergement.

Cette signature confirme une information publiée par Le Soleil il y a 10 jours indiquant qu’un accord de principe était intervenu pour la prise en charge des patients hébergés en CHSLD par les groupes de médecine familiale.

L’acuité du problème est particulièrement importante dans la région de la capitale, où l’on comptait récemment quelque 275 lits de CHSLD en «découverture médicale». La situation s’expliquerait par l’entrée en vigueur de la loi 20 favorisant l’accès à la médecine de famille. Elle a provoqué un départ des médecins des CHSLD vers les cliniques médicales.

Pondération

Avec l’entente paraphée vendredi, un patient en CHSLD bénéficiera d’une «pondération de six». Autrement dit, il comptera pour six patients pour le groupe de médecine familiale qui le prendra en charge. L’entente «assure une prestation de services» dans les CHSLD.

Au départ, la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec souhaitait que ce même patient en CHSLD compte pour 12.

Il a été impossible, lundi, d’obtenir des détails quant au coût de la mesure.

Dans le système de santé et de services sociaux, il existe une grille précise de pondération en fonction du type de patient à suivre. Ainsi, une femme enceinte compte pour trois patients pris en charge et une personne âgée suivie à domicile pour 12.