Seul «le personnel dûment autorisé» peut fréquenter le Jardin Van den Hende
Seul «le personnel dûment autorisé» peut fréquenter le Jardin Van den Hende

Pourquoi l’Université Laval n’ouvre pas le Jardin Van den Hende ?

Alors que les autorités politiques et sanitaires invitent les citoyens à sortir s’aérer la santé mentale — tout en respectant quelques règles d’éloignement —, l’Université Laval, elle, préfère barrer la grille du Jardin Roger-Van den Hende. Pourquoi ? La réponse est «floue».

C’est Ginette Lazure, professeure retraitée en sciences infirmières — qualifiée de «sommité de la santé internationale» par l’Université du Québec — qui pose la question : «J’aimerais bien connaître la raison de la fermeture du magnifique jardin de l’Université», écrit-elle au Soleil. Tandis que le printemps fait exploser la nature, elle ne peut qu’observer entre les barreaux les quelque 4000 espèces végétales de l’aménagement botanique. «J’y ai vu fleurir les magnolias et les rhododendrons à travers les clôtures. Maintenant les pivoines.... C’est vraiment triste de ne pas laisser les citoyens contempler tant de beauté.»

Le Soleil a relayé l’interrogation à l’équipe des communications de l’institution d’enseignement… qui n’a pu que nous transmettre une réponse qui est, de son propre aveu, «floue». La conclusion est cependant claire : «Le Jardin universitaire Roger-Van den Hende demeure fermé jusqu’à nouvel ordre».

L’argumentaire: «Les mesures d’exception mises en place par l’Université Laval pour limiter la propagation de la COVID-19 demeurent conformes aux directives gouvernementales, tant en matière de santé publique qu’en terme de gestion responsable et efficiente. Plusieurs installations sur le campus et hors campus de l’Université Laval sont fermées, et seules les personnes autorisées peuvent y accéder. Au nombre des personnes autorisées, notons celles qui mènent des activités de recherche et qui doivent malgré tout respecter les consignes de distanciation. […] L’Université Laval collabore avec la Direction de la santé publique et les différentes autorités gouvernementales qui régissent ses activités.»

Voilà pourquoi seul «le personnel dûment autorisé» peut fréquenter le Jardin Van den Hende, nous écrit-on.

Tandis que la Ville de Québec invite ses citoyens à festoyer dans ses espaces verts et que le parc des Champs-de-Bataille installe le mobilier urbain pour les visiteurs, l’Université Laval préfère la retenue.

Madame Lazure observe néanmoins que le lieu contemplatif semble tout indiqué pour respecter la distanciation physique : «Pour être une assidue de ce jardin, je n’ai jamais vu de rassemblement !»

«Ouvert officiellement au public depuis 1978, le Jardin universitaire Roger-Van den Hende constitue un endroit idéal pour l’étudiant, le professionnel et l’amateur d’horticulture ornementale de même que pour le passant en quête de détente», dixit le site Web de la Faculté des sciences de l’agriculture de l’Université Laval. «Le visiteur peut y observer une collection unique de plantes connues, méconnues ou rares, dans un aménagement des plus agréables. Le Jardin universitaire Roger-Van den Hende est ouvert gratuitement au public.»