Postes d’infirmières aux conditions plus attrayantes au CHU de Québec

Le CHU de Québec a embauché pas moins de 343 infirmières depuis le 1er septembre, une hausse de 78 % par rapport aux 193 infirmières embauchées à la même période l’an dernier. Des résultats que l’établissement attribue à l’attrait des nouveaux postes offerts, dits «de continuité».

Le CHU de Québec a annoncé mercredi par communiqué la création de postes d’infirmières «offrant des conditions plus attrayantes». L’établissement explique que depuis quelques mois, 166 postes dits «de continuité» étaient proposés au personnel en place, et que ces postes sont maintenant disponibles pour les infirmières et candidates à l’exercice de la profession souhaitant se joindre à l’équipe du CHU de Québec.

Les postes de continuité prévoient des conditions «novatrices», selon le CHU de Québec. Les infirmières ont par exemple accès un poste à temps complet sur un seul quart de travail (jour-soir-nuit), illustre-t-il. «De plus, comme membre de l’équipe de continuité, ces infirmières seront affectées à seulement trois unités de soins, identifiées après consultations avec elles afin de correspondre à leur champ d’intérêt», précise le CHU de Québec.

Par ailleurs, poursuit l’établissement, les infirmières de continuité qui obtiennent un poste de soir ou de nuit «ne travailleront qu’une fin de semaine sur trois, au lieu d’une sur deux comme le veut la norme actuelle». 

Selon le directeur des ressources humaines du CHU de Québec, Michel Boudreault, «ce nouveau type de postes s’inscrit dans le désir d’améliorer la qualité de vie au travail du personnel clinique, de stabiliser l’expertise au sein des unités et de mieux répartir les ressources». 

L’offre de ces postes de continuité découle directement des suggestions exprimées par les employés du CHU dans le cadre de la consultation En mode solutions, tenue au cours des derniers mois.