Possible grève à la station de ski Stoneham

Thomas Thivierge
Thomas Thivierge
Le Soleil
Avis à ceux qui voulaient profiter des pentes enneigées de Stoneham durant les Fêtes : il faudra peut-être changer vos plans. Les employés de la station de ski laissent planer une menace de grève durant la période des fêtes.

Lors d’une assemblée syndicale jeudi soir, les employés ont adopté à 86,7 % un mandat de moyens de pression pouvant «aller jusqu’à la grève à exercer au moment jugé opportun».

«Il appartient maintenant à la partie patronale de faire un bout de chemin pour sauver la saison à la veille du congé des Fêtes», a déclaré Sébastien Noël, président du Syndicat des employés/es de la station de ski de Stoneham par voie de communiqué.

La question des salaires serait au cœur des négociations. «Il est inconcevable que leur salaire de base soit encore et toujours collé sur le salaire minimum», explique M. Noël.

Plus tôt cette semaine, le ministre du Travail Jean Boulet avait annoncé une augmentation du salaire minimum à 13,10 $ dès le 1er mai 2020.

Pour le moment, il y a eu sept rencontres de négociations et trois rencontres de conciliation entre la partie patronale et le syndicat, qui représente près de 150 travailleurs.

Lors du dernier renouvellement de la convention collective en 2014, l’employeur avait décrété un lock-out à la fin du mois de novembre.

La compagnie albertaine Resorts of the Canadian Rockies est propriétaire de la station de ski Stoneham.