Un intervenant de Portage assurera une présence deux jours par mois à la Maison Dauphine, au SQUAT Basse-Ville et au Carrefour jeunesse emploi de la Capitale-Nationale.

Portage ouvre trois nouveaux points de service à Québec

Pour se rapprocher des adolescents et mieux connaître leurs problématiques de consommation de drogues, le centre de thérapie Portage ouvre trois points de service à Québec.
Un intervenant de Portage assurera une présence deux jours par mois à la Maison Dauphine, au SQUAT Basse-Ville et au Carrefour jeunesse emploi de la Capitale-Nationale. 
«Les recherches du ministère de la Santé soulignent l'importance de travailler à proximité de notre clientèle. On peut ainsi agir plus rapidement et plus efficacement quand on constate une problématique», explique Serge Comeau, directeur du centre d'hébergement Portage à Saint-Malachie. 
Par des rencontres individuelles, des discussions de groupe, des témoignages ou des conférences, les intervenants de Portage tenteront de conscientiser et d'accompagner les jeunes consommateurs de drogue qui fréquentent déjà ces trois organismes communautaires. 
M. Comeau explique que ses intervenants travailleront en équipe avec ceux des organismes ciblés, qui recueillent souvent les confidences des jeunes. «Souvent, on conseille aux jeunes de venir nous voir, mais ils ne viennent pas. Alors, on va vers eux.»
Cette proximité permettra aussi au centre Portage de recueillir de l'information sur les tendances de consommation des jeunes, ce qui l'aidera par la suite à ajuster ses programmes de thérapie. 
Aidant les toxicomanes depuis 1973, Portage compte un local à Québec et un centre résidentiel pour adolescents à Saint-Malachie. C'est la première fois que l'organisme ouvre de tels points de service dans la Capitale-Nationale.