125 000 véhicules par jour passent sur les six voies du Pont Pierre-Laporte.

Pont Pierre-Laporte: l'été des grands travaux

D'importants travaux de réparation du pont Pierre-Laporte compliqueront la vie des automobilistes à compter de la fin mai, et ce, pour tout l'été. Coût de l'opération : 10,2 millions $.
Après s'être attaqué aux joints en 2011 et 2012, Transports Québec passe à la prochaine étape : la dalle de béton, qui fait partie du tablier du pont.
Le travail consistera à retirer complètement l'asphalte sur les six voies du pont Pierre-Laporte. «On se rend jusqu'à la dalle. [...] On répare aux endroits où il y a des signes de détérioration», a expliqué Guillaume Paradis, porte-parole de Transports Québec.
Une fois la dalle réparée, une membrane d'étanchéité sera appliquée pour la protéger des intempéries. Puis, une nouvelle couche d'asphalte sera posée à la grandeur du pont long de 1143 mètres. «Ces travaux permettront d'assurer la pérennité du pont Pierre-Laporte. [...] Ça va améliorer grandement la vie des usagers», a soutenu M. Paradis.
Ces réparations, qui nécessiteront un imposant chantier, font partie de l'entretien normal de la structure. Transports Québec assure que les travaux étaient prévus et font partie d'un échéancier. L'appel d'offres a d'ailleurs été lancé l'an dernier et a été remporté par la firme Stellaire Construction, grâce à une soumission de 10,2 millions $.
Pas de travaux du genre depuis 1995
Les derniers travaux du genre à avoir été effectués sur le pont Pierre-Laporte remontent à 1995. La structure, inaugurée en 1970, est l'une des plus importantes de la province à appartenir exclusivement au ministère des Transports du Québec, qui lui accorde une attention particulière.
Sans surprise, les travaux causeront «des impacts importants sur la circulation», admet Guillaume Paradis. Mais le Ministère, assure-t-il, «prendra toutes les mesures nécessaires afin de diminuer les inconvénients».
La majorité des travaux seront réalisés durant la nuit. Les six voies du pont seront ouvertes le jour, quitte à ce que les véhicules aient à rouler directement sur la dalle de béton.
Les travaux débuteront à la fin mai. «Ça va durer tout l'été. On va essayer de sortir du chantier avant la rentrée d'automne.»
Le ministère des Transports est par ailleurs en contact avec la Ville de Québec et la Ville de Lévis afin de minimiser les impacts des travaux les soirs de grands événements, comme le Festival d'été de Québec. «On va prendre compte de certains événements à Québec et Lévis. On est conscient et tout ça est pris en compte», a dit M. Paradis.
Rappelons que le pont de Québec doit lui aussi faire l'objet de travaux à court terme - des travaux nettement plus importants que ceux à faire sur le pont Pierre-Laporte. Le tablier du pont est arrivé à la fin de sa vie utile, selon un rapport dont a fait état Le Soleil au début du mois de mars. Transports Québec, responsable de la voie carrossable, attend notamment l'étude de faisabilité du tramway avant de se lancer dans les travaux. «Les deux chantiers ne se feront pas en même temps. On ne fera pas exprès. C'est une évidence», a convenu M. Paradis. Avec la collaboration d'Annie Morin