L’Université Laval et 13 autres universités canadiennes ont envoyé vers le ciel 14 faisceaux lumineux en mémoire de chacune des victimes de Polytechnique.
L’Université Laval et 13 autres universités canadiennes ont envoyé vers le ciel 14 faisceaux lumineux en mémoire de chacune des victimes de Polytechnique.

Polytechnique: 14 faisceaux lumineux pour 14 victimes

Judith Desmeules
Judith Desmeules
Le Soleil
L’Université Laval a souligné vendredi les 30 ans de la tragédie de l’École Polytechnique de Montréal, où 14 femmes ont perdu la vie. L’UL et 13 autres universités canadiennes ont envoyé vers le ciel 14 faisceaux lumineux en mémoire de chacune des victimes.

L’idée a été proposée par le Comité Mémoire, formé de proches des victimes ainsi que de bénévoles touchés par l’événement. Au Québec, le 6 décembre est devenu la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes. Cette date rappelle l’importance de l’égalité et de l’équité entre les femmes et les hommes.

«Ces 30 dernières années, la place des femmes dans l’ensemble des sphères de la société a bien évolué, et ce, pour le mieux. Notre engagement doit cependant rester entier pour offrir à notre communauté un environnement sans violence où toute personne, peu importe son genre, est l’égale de l’autre», souligne la rectrice de l’UL, Sophie D’Amours.

Témoin et survivant de ce drame, Benoît Laganière a prononcé un discours lors de l’événement, où toute la population de Québec était invitée. Ensuite, 14 personnes ont déposé une rose blanche en l’honneur des défuntes, sur la Table commémorative de la tragédie de l’École polytechnique, œuvre permanente où sont gravés les noms de ces dernières et les témoignages de sept femmes en génie. La commémoration s’est tenue à 17h sur au Jardin géologique de l’Université Laval.

La Coalition régionale de Québec de la marche mondiale des femmes avait quant à elle organisé un rassemblement à 16h30 devant le pavillon Alexandre-Vachon de l’Université Laval, suivi d’une marche silencieuse vers le Jardin géologique.