Yolande James a été ministre de l'Immigration et des Communautés culturelles de 2007 à 2010. Elle a ensuite hérité du ministère de la Famille, dont elle a été titulaire entre 2010 et 2012.

Yolande James fera le saut au fédéral avec les libéraux

L'ex-ministre provinciale Yolande James confirmera dans les prochains jours qu'elle briguera l'investiture libérale dans la circonscription fédérale de Saint-Laurent, selon des informations obtenues vendredi par La Presse canadienne.
Celle qui était depuis 2014 commentatrice à l'émission Les Ex, sur les ondes de RDI, tentera de se faire désigner candidate dans ce fief libéral laissé vacant à la suite du départ de l'ancien ministre des Affaires étrangères Stéphane Dion.
Il semble qu'elle n'accordera pas d'entrevues avant d'annoncer officiellement qu'elle se lance dans la course à l'investiture. Yolande James a avisé Radio-Canada cette semaine qu'elle quittait l'émission, a signalé dans un courriel Marc Pichette, porte-parole de la société d'État.
Élue à quatre reprises sans interruption dans la circonscription de Nelligan sous la bannière du Parti libéral du Québec entre 2004 et 2014, l'avocate de formation a été ministre de l'Immigration et ministre de la Famille au sein du gouvernement de Jean Charest.
Elle ne sera pas la seule sur les blocs de départ.
Le maire de l'arrondissement de Saint-Laurent, Alan DeSousa, a annoncé vendredi en conférence de presse à Montréal qu'il souhaitait lui aussi représenter la circonscription de Saint-Laurent à la Chambre des communes.
Également, selon une source libérale fédérale, la candidate malheureuse dans Hochelaga à la dernière élection, Marwah Rizqy, tentera de nouveau sa chance. La fiscaliste avait chauffé sa rivale néo-démocrate Marjolaine Boutin-Sweet, recueillant quelque 500 voix de moins qu'elle.
À ces potentiels candidats pourrait s'ajouter l'ancien «dragon» de l'émission «Dans l'oeil du dragon» François Lambert. En entrevue, vendredi, l'homme d'affaires a affirmé que si le Parti libéral du Canada estimait qu'il pouvait contribuer au succès de l'équipe, il était «all in».
Élections Canada a annoncé cette semaine l'avis de vacance à la Chambre des communes pour la circonscription de Saint-Laurent. Une élection complémentaire doit être déclenchée au plus tard dans six mois.
Le comté traditionnellement libéral est orphelin de député depuis que Stéphane Dion a annoncé son départ de la vie politique après avoir perdu son portefeuille aux Affaires étrangères. Il a été nommé ambassadeur du Canada auprès de l'Union européenne et de l'Allemagne.