Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Thomas Mulcair.

Une députée du NPD aurait été arrêtée au Sri Lanka

Le gouvernement canadien tente de déterminer la véracité d'un article publié sur le site Internet d'un journal du Sri Lanka indiquant qu'une députée néo-démocrate a été placée en résidence surveillée dans ce pays asiatique.
Selon la Gazette de Columbo, la députée de Scarborough-Rouge River, en Ontario, Rathika Sitsabaiesan, est confinée à sa chambre d'hôtel à Jaffna, une ville située au nord du Sri Lanka.
Le ministre des Affaires étrangères, John Baird, et la ministre d'État responsable des affaires étrangères et consulaires, Lynne Yelich, ont tous deux affiché des messages sur leur page Twitter indiquant leur inquiétude.
Mme Yelich a dit que l'ambassadeur du Canada avait contacté les autorités du pays afin d'en apprendre plus long.
Une source au sein du NPD a indiqué que le chef du parti, Thomas Mulcair, tentait lui aussi de résoudre la situation.
Un site tamoul, TamilNet, a publié une note affirmant que des fonctionnaires sri lankais ont été dépêchés à l'hôtel où résiderait la députée et ne permettaient à personne de venir la voir.
Les autorités canadiennes n'ont pu confirmer ou infirmer la nouvelle.
Âgée de 32 ans, Mme Sitsabaiesan, est arrivée au Canada avec sa famille à l'âge de cinq ans. Elle a été élue à la Chambre des communes aux élections de 2011.