Dans ses représentations auprès du gouvernement, la Coalition québécoise pour le contrôle du tabac avait réclamé une hausse de 5 $ la cartouche de 200 cigarettes.

Une coalition déçue de l'absence de hausse de la taxe sur le tabac

La Coalition québécoise pour le contrôle du tabac déplore que le gouvernement Couillard n'ait pas profité du «contexte favorable» actuel pour annoncer une hausse de la taxe sur le tabac dans son budget.
L'organisation note qu'il s'agit d'un troisième budget consécutif sans augmentation de la taxe d'accise sur le tabac.
Dans ses représentations auprès du gouvernement, la Coalition avait réclamé une hausse de 5 $ la cartouche de 200 cigarettes. Elle estimait qu'une telle augmentation résulterait en plusieurs milliers de fumeurs en moins et près de 150 millions $ de revenus annuels supplémentaires.
Selon l'organisation, toutes les conditions étaient favorables à une hausse de la «taxe-tabac». Selon sa porte-parole Flory Doucas, les taxes au Québec sont les plus basses au pays, la contrebande se maintient à moins de 15 % du marché et l'industrie a elle-même augmenté ses prix de montants supérieurs aux augmentations de taxes depuis 2014.
Avec les hausses récentes en Colombie-Britannique, en Saskatchewan et au Nouveau-Brunswick, Mme Doucas souligne que le Québec manifeste un retard de plus en plus prononcé, soit un écart de plus de 26 $ la cartouche par rapport à la moyenne des taxes dans les autres provinces.