Un projet-pilote pour vacciner les détenus de 70 ans et plus soulève des questions

Catherine Lévesque
La Presse canadienne
Article réservé aux abonnés
OTTAWA — Des prisonniers plus vulnérables auront droit à quelques centaines de doses de vaccins d’ici la fin de la semaine, une initiative critiquée dans l’arène politique et chez les agents correctionnels. Le gouvernement fédéral, lui, répond qu’il suit les conseils des experts.