Pietro Perrino

Un autre libéral au long cours au Conseil exécutif

Un autre libéral au long cours, Pietro Perrino, a été nommé secrétaire général associé au Conseil exécutif.
Dans ce ministère stratégique au gouvernement, il soutiendra les efforts du comité ministériel sur l'économie, la création d'emplois et le développement durable. Le conseil des ministres a procédé à cette nomination, lors de sa séance de mercredi.
L'engagement de M. Perrino au sein du PLQ remonte au milieu des années 80. Il a présidé aux destinées de la Commission jeunesse de cette formation politique.
Au fil des ans, il a notamment été responsable de l'organisation du Parti libéral du Québec et occupé les fonctions de conseiller spécial ou de directeur de cabinet, notamment auprès de deux chefs libéraux, Daniel Johnson et Jean Charest. Depuis les années 2000, il a oeuvré dans le secteur privé.
En 2009, il a été mêlé à une controverse sur les Fonds d'intervention économique régionaux. Avec un partenaire d'affaires, il était actionnaire de firmes qui ont bénéficié de l'aide de deux FIER, l'un dans la région de Montréal et l'autre au Lac-Saint-Jean, dont les deux hommes étaient aussi gestionnaires.Selon nos informations, il ne manquait que la désignation de Pietro Perrino pour que tous les postes les plus élevés de l'organigramme du Conseil exécutif soient occupés par des titulaires nommés par Philippe Couillard. Cela a débuté par une des premières décisions du cabinet formé au lendemain de la victoire du Parti libéral du Québec.
Le mentor de Couillard
Le 16 avril, Roberto Iglesias est devenu le secrétaire général du gouvernement, le patron du monde des fonctionnaires. M. Iglesias est considéré comme le mentor du chef libéral. Le Conseil exécutif est en quelque sorte le ministère du premier ministre. Ceux qui accèdent aux plus hauts échelons sont le plus souvent des proches du parti au pouvoir.
Sur les 10 détenteurs de postes correspondant au rang de sous-ministre, sept sont issus de la filière politique libérale. Outre M. Perrino :
• Georges Farrah (secrétaire général associé à l'implantation de la stratégie maritime) a été député libéral à Québec pendant une douzaine d'années et quatre ans à Ottawa;
• Jean-Philippe Marois (accès à l'information et à la réforme des institutions démocratiques), Christian Lessard (communication gouvernementale), Pierre Hamelin (projets stratégiques) et André Fortier (emplois supérieurs) ont tous été à un moment ou l'autre chef de cabinet pour un ministre du PLQ;
• Nicole Dussault a oeuvré comme conseillère politique.
Seul Robert Sauvé (Plan Nord) est considéré comme un authentique mandarin provenant de la fonction publique. Il a été sous-ministre dans plusieurs ministères depuis 2001. Marie-Renée Roy (développement social, éducatif et culturel) a amorcé sa carrière dans le monde des fonctionnaires, en 1984, mais n'a accédé à une fonction sous-ministérielle qu'en 2009.