Les électeurs de Saint-Laurent, l'ancienne circonscription de Stéphane Dion (photo), de Markham-Thornhill en Ontario, ainsi que de Calgary Heritage et Calgary Midnapore en Alberta, seront appelés aux urnes dans un peu plus de deux mois.

Trudeau annonce quatre élections partielles

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé mercredi la tenue de quatre élections partielles le 3 avril prochain, notamment dans la circonscription laissée vacante par le départ de Stéphane Dion.
Les électeurs des comtés de Saint-Laurent (Québec), Markham-Thornhill (Ontario), Calgary Heritage et Calgary Midnapore (Alberta) seront appelés aux urnes dans un peu plus de deux mois.
Ils devront choisir un successeur à quatre grosses pointures, respectivement l'ex-ministre des Affaires étrangères, Stéphane Dion, l'ex-ministre de l'Immigration, John McCallum, l'ancien premier ministre Stephen Harper ainsi que l'ancien ministre Jason Kenney.
La circonscription montréalaise de Saint-Laurent est un château fort libéral.
L'ex-député et chef libéral Stéphane Dion s'y est fait élire à huit reprises sans interruption après avoir remporté la mise pour une première fois à l'occasion d'une élection partielle en 1996.
Le siège de l'ancien diplomate en chef du Canada, qui est devenu ambassadeur du Canada auprès de l'Allemagne et de l'Union européenne, est d'ailleurs déjà fort convoité.
Parmi les candidats déclarés pour l'investiture libérale dans cette circonscription figurent l'ancienne ministre québécoise Yolande James ainsi que le maire de l'arrondissement de Saint-Laurent, Alan DeSousa.
La professeure et fiscaliste Marwah Rizqy, qui s'était présentée dans Hochelaga aux dernières élections, serait aussi tentée de se lancer, selon diverses sources.
Aux quatre élections complémentaires annoncées mercredi par le premier ministre s'ajoute celle dans Ottawa-Vanier, qui aura également lieu le 3 avril.
Le scrutin a dû être déclenché en raison du décès de Mauril Bélanger, qui a été emporté en août dernier par la sclérose latérale amyotrophique (SLA).