Au moins trois ministères du gouvernement québécois sont paralysés par une panne d’électricité qui frappe l’édifice du 200, chemin Sainte-Foy, forçant sa fermeture depuis 24 heures.

Trois ministères paralysés par une panne électrique

Au moins trois ministères du gouvernement québécois sont paralysés par une panne d’électricité qui frappe l’édifice du 200, chemin Sainte-Foy, forçant sa fermeture depuis 24 heures.

Le bâtiment, propriété du Groupe Mach, abrite les bureaux du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, du ministère des Aînés et du ministère du Travail ainsi que ceux de la Commission des transports.

Lundi, en fin d’après-midi, une panne d’électricité a frappé l’immeuble et tous les employés ont été renvoyés chez eux alors que leur journée de travail était presque terminée. Des électriciens ont travaillé jusqu’aux petites heures du matin mardi afin de rétablir l’électricité dans l’immeuble.

De retour au boulot mardi matin, les travailleurs ont cependant vu la panne de courant reprendre vers 9h40 et ont de nouveau été invités à travailler à la maison pendant qu’on s’affairait une fois de plus à tenter de régler le problème.

Yohan Dallaire-Boily, porte-parole du ministère de l’Agriculture, a déclaré au Soleil que ce serait lorsque le système de chauffage aurait été redémarré mardi matin qu’une seconde panne de courant généralisée aurait frappé l’immeuble.

«Alors on travaille de chez nous, on fait ce qu’on peut avec les moyens du bord», explique M. Dallaire-Boily. Les citoyens ne peuvent plus contacter les bureaux des ministères concernés depuis 16h lundi. Tous les employés du 200, chemin Sainte-Foy ont été invités à consulter la page web de leur ministère afin de savoir s’ils rentreront au travail mercredi.

Court-circuit

Sylvie Rousseau, directrice du marketing et des communications du Groupe Mach, a confirmé au Soleil mardi que c’est un court-circuit sur le jeu de barre (bus-bar) d’un panneau électrique qui avait causé la coupure de courant et déclenché le système d’alarme relié au Service de protection contre l’incendie de la Ville de Québec lundi.

Des réparations ont été effectuées, mais Mach a pris l’initiative de remplacer complètement la pièce concernée et de faire un entretien approfondi du système lorsque la deuxième panne s’est déclarée mardi matin. 

«La pièce devrait être remplacée à temps pour que tout le monde puisse rentrer au travail normalement mercredi matin. Il va de soi que la sécurité de nos locataires est une priorité, donc nous prendrons toutes les dispositions nécessaires afin que le courant soit rétabli rapidement et surtout de façon sécuritaire et conforme à la réglementation afin de prévenir ce genre de problème à l’avenir», a indiqué Mme Rousseau.