La ministre responsable de l'Enseignement supérieur, Hélène David.

Transfert fédéral: 80 millions $ «dans les poches des étudiants»

La ministre de l'Enseignement supérieur Hélène David s'est engagée mardi à ce que le transfert fédéral de 80 millions $ aille directement «dans les poches des étudiants».
Talonnée à la période de questions par Jean-François Roberge, critique de la CAQ en éducation, la ministre a fini par dire que l'argent du fédéral ira dans le programme québécois d'Aide financière aux études, sans toutefois préciser les modalités de ce transfert et quels étudiants verront ainsi leurs prêts et bourses bonifiés. 
La ministre David aurait averti les directions des cégeps et des universités dernièrement que l'argent n'irait pas à leur fonctionnement. Bernard Tremblay, pdg de la Fédération des cégeps, militait à la rentrée pour qu'une partie de ce 80 millions $ soit octroyée directement aux établissements d'enseignement supérieur. «Je lui ai dit: "Pauvre Bernard, c'est pas une bonne idée, parce que je ne ferai pas ça"», a raconté la ministre. 
La CAQ s'est faite la porte-parole mardi des revendications de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) et de l'Union étudiante du Québec (UEQ), qui souhaitaient depuis plusieurs mois voir le gouvernement s'engager dans cette voie. 
Le 80 millions $ provient du gouvernement de Justin Trudeau, qui abolira en janvier 2017 des crédits d'impôt pour manuels et pour études. Dans les autres provinces canadiennes, l'argent ira directement en prêts et bourses pour les étudiants.