Manque de planification des travaux parlementaires, manque de collaboration avec l’opposition, manque de respect, absence du ministre lors de l’étude des projets de loi, refus de répondre aux questions, arrogance, la liste des griefs exprimés à l’endroit du ministre de l’Immigration, Simon Jolin-Barrette, s’allonge un peu plus chaque jour, en cette fin de session.
Manque de planification des travaux parlementaires, manque de collaboration avec l’opposition, manque de respect, absence du ministre lors de l’étude des projets de loi, refus de répondre aux questions, arrogance, la liste des griefs exprimés à l’endroit du ministre de l’Immigration, Simon Jolin-Barrette, s’allonge un peu plus chaque jour, en cette fin de session.

Tir groupé des libéraux contre Jolin-Barrette

La Presse Canadienne
Toutes les flèches de l’opposition libérale convergent désormais vers le ministre Simon Jolin-Barrette, à qui on reproche de mépriser l’institution parlementaire, en voulant forcer l’adoption à tout prix des projets de loi 9 sur l’immigration et 21 sur la laïcité, sans égard aux règles en vigueur.