La série Canada: The Story of Us est présenté à CBC.

Story of us: «il y a un trou dans l'histoire»

Le premier ministre Philippe Couillard s'est dit insatisfait samedi des justifications données par la CBC pour expliquer les aspects controversés de sa série Canada: the Story of Us.
Dans une lettre publiée jeudi, le directeur des affaires publiques de CBC, Chuck Thompson, a assuré qu'il était «sensible» aux critiques émises d'un océan à l'autre, mais que «des milliers de décisions difficiles ont dû être prises pour ficeler les 50 portraits de ce docudrame et pour déterminer ce qui serait inclus».
«Lorsque nous racontons l'histoire d'un pays, il y a inévitablement des citoyens, des historiens et des politiciens qui ont une autre façon de voir les choses. [...] On peut raisonnablement dire que le format de cette série a été mal compris : ce n'est pas un récit exhaustif et linéaire de l'histoire du Canada», mentionne également M. Thompson.
«Ce sont des choix qui sont faits», rétorque pour sa part le premier ministre du Québec. «On choisit délibérément de mettre plus ou moins en évidence telle partie de l'histoire.» 
Deux jours après avoir réclamé des excuses à la CBC - excuses qui sont restées lettre morte -, Philippe Couillard répète que «l'histoire de nous, notre histoire, ça doit comprendre tous les nous. Certainement les francophones du Canada et l'histoire de la Nouvelle-France, certainement les Premières Nations. Et là, il y a un trou dans l'histoire». 
Emboîtant le pas à Québec, des députés fédéraux ont eux aussi exigé des excuses à la CBC.