Paul St-Pierre Plamondon

St-Pierre Plamondon refusera les appuis publics

Échaudé par les critiques, Paul St-Pierre Plamondon promet de refuser toute forme d'appui public de députés péquistes ou de membres d'exécutif de circonscription s'il se lance dans l'investiture du Parti québécois (PQ) dans Prévost.
Le Soleil a rapporté mardi les propos de Karine Gauvin, aussi intéressée par une candidature, qui craint que les dés soient pipés en faveur de l'ex-prétendant à la direction péquiste. 
M. St-Pierre Plamondon se désole encore de l'impression de Mme Gauvin et maintient qu'aucun fait ne vient appuyer son sentiment. 
Il note que son propre rapport Osez repenser le PQ recommande la neutralité des exécutifs de circonscription lors des courses à la direction. «Mais je vais aller plus loin», a indiqué M. St-Pierre Plamondon au Soleil, mardi. «Je m'engage à demander à qui voudrait me donner un appui formel, que ce soit des membres d'exécutif ou des députés ou même le chef du PQ, de rester neutre.» 
Même s'il juge être soupçonné injustement, M. St-Pierre Plamondon entend redoubler de prudence pour préserver la neutralité du processus d'investiture. «Ma course sera basée uniquement sur la qualité de mes propositions et de ma candidature, indique-t-il. Je vais me passer de la façon traditionnelle de faire de la politique qui est d'aller chercher des appuis ici et là.» 
L'investiture pour la nouvelle circonscription de Prévost doit avoir lieu au début de 2018.