Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, réclame l’équité pour les MRC de sa circonscription dont les indices de dévitalisation sont encore plus défavorables que ceux de la MRC des Etchemins.

Soutien de l’État à la MRC des Etchemins: Pascal Bérubé réclame une aide équitable

MATANE — Alors que Québec a récemment bonifié une aide financière de 1,6 million $ à la MRC des Etchemins, qui s’ajoute à une somme de 3,6 millions $ déjà consentie pour soutenir son projet de relance, le député de Matane-Matapédia réclame l’équité pour les MRC de sa circonscription, qui présentent des indices de dévitalisation encore plus défavorables. «Si c’est bon pour la MRC des Etchemins, c’est encore plus important pour les trois MRC que je représente», estime Pascal Bérubé.

Or, selon le parlementaire, les MRC de La Matanie, de La Matapédia et de La Mitis font face à des défis similaires. Pourtant, elles ne bénéficient pas du même soutien gouvernemental dans leurs efforts de développement économique et de revitalisation. Pour M. Bérubé, c’est injustifiable. 

Au tableau de l’indice de dévitalisation, la MRC des Etchemins occupe le 85e rang sur 104, avec un revenu moyen par habitant de 28 879 $ et une population de 16 800 habitants. La Mitis se positionne au 88e rang au chapitre de l’indice de dévitalisation, pour un revenu moyen de 27 712 $ et 18 148 habitants. La Matanie suit au 89e rang avec un revenu médian de 29 027 $ et est habitée par 21 140 personnes. La Matapédia se situe au 100e rang avec un revenu moyen de 26 878 $ et compte 17 848 résidents.

Nombreux projets

Pour le député Bérubé, si la MRC des Etchemins peut bénéficier de 3,6 millions $ sur trois ans, dont le montant avait été annoncé par les libéraux et complété par la Coalition avenir Québec, il demande le même soutien financier pour les MRC de son territoire. «Les trois MRC ont des plans de développement, précise-t-il. Il y a même des programmes particuliers.» Il donne comme exemple le Fonds d’innovation et de développement économique local de la Matanie qui demande 500 000 $ de la part de Québec depuis quelques années. Dans La Matapédia, il croit qu’un coup de pouce financier pourrait faciliter le développement du projet d’écoterritoire habité. «Dans La Mitis, ils sont sur une lancée intéressante avec de nombreux projets», mentionne-t-il.

Le soutien financier aurait-il été accordé à la MRC des Etchemins en fonction de son appartenance à la Coalition avenir Québec, représentée par la députée de Bellechasse, Stéphanie Lachance? Pascal Bérubé n’y croit pas. «Je regarde la nécessité d’aider les régions sans égard aux formations politiques qui les représentent», répond-il.

Le député de Matane-Matapédia a, le 18 juin, fait parvenir une lettre à la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, afin de lui faire part de sa demande. Il attend toujours une réponse.