«Avec 39,6%, Joël Lightbound connaît une progression intéressante, lui qui avait récolté 34,8% des voix lors des élections de 2015», analyse le président de Mainstreet, Luc Fortin.

Sondage Mainstreet: avance confortable pour Lightbound dans Louis-Hébert

Joël Lightbound amorce la course électorale avec une confortable longueur d’avance, dans la circonscription de Louis-Hébert. Si les élections avaient lieu maintenant, le candidat libéral et député sortant aurait obtenu deux fois plus de votes que ses deux plus proches poursuivants.

C’est ce que révèle le dernier sondage de la firme Mainstreet. Le Parti libéral du Canada obtient 39,6% des intentions de vote dans Louis-Hébert, circonscription couvrant en gros l’arrondissement de Sainte-Foy—Sillery—Cap-Rouge. Contre 19,2% pour le Parti conservateur et 18,7% pour le Bloc québécois, au coude à coude pour le deuxième rang.

«Avec 39,6%, Joël Lightbound connaît une progression intéressante, lui qui avait récolté 34,8% des voix lors des élections de 2015», analyse le président de Mainstreet, Luc Fortin.

Le coup de sonde téléphonique automatisé a été réalisé le 3 septembre auprès de 864 résidents de Louis-Hébert et est considéré précis à +/- 3,33%, 19 fois sur 20. La question portait uniquement sur les partis et non sur les candidats.

Le Parti populaire mêle les cartes

M. Fortin souligne le recul du camp conservateur, qui, avec la candidature de Jean-Pierre Asselin, avait récolté 27,2% des suffrages il y a quatre ans. Cette fois, représentés par l’ancienne sous-ministre provinciale Marie-Josée Guérette, les Bleus sont en baisse de 8% par rapport à 2015, avec 19,2%.

Cette part du gâteau revient presque entièrement au nouveau Parti populaire du Canada (PPC) mis sur pied par Maxime Bernier. «Il y a un nouveau joueur qui va piger dans la clientèle conservatrice», atteste M. Fortin.

Dans un comté «très volatile» où les électeurs ont choisi quatre partis différents lors des quatre dernières élections, M. Fortin constate que «le Parti populaire de Maxime Bernier pourrait venir brouiller certaines cartes dans certaines circonscriptions».

Le PPC fait ici mieux que ses 4,1% sur la scène québécoise et que ses 4,6% à la grandeur du Canada. Pour le moment, le jeune avocat de 31 ans Joël Lightbound «conserverait son siège par sa propre performance sans problème». Mais dans l’éventualité d’un resserrement des intentions de vote dans le comté, le Parti populaire lui prêtera main-forte malgré lui «en divisant le vote conservateur».

AbonnezvousBarometre

Les Verts en hausse

Plus à gauche, M. Fortin voit que les électeurs de Louis-Hébert sont plus nombreux que dans le passé à opter pour le Parti vert, leurs 8,2% récoltés actuellement surpassant de beaucoup les 2,6% de 2015.

Les Verts se classent ainsi quatrièmes dans Louis-Hébert. Devant les 5% du NPD, qui chute au sixième échelon, loin derrière son troisième rang et ses 20,8% d’il y a quatre ans. Sans oublier qu’en 2011, avec la vague orange, le Néo-Démocrate Denis Blanchette avait été élu dans Louis-Hébert.