Justin Trudeau lors de sa visite è Québec, jeudi.

Sondage CROP: la «Trudeaumanie» revit avec Justin

L'élection de Justin Trudeau à la tête du Parti libéral du Canada (PLC) a propulsé le PLC en première position dans les intentions de vote au Québec. La popularité du nouveau chef est exceptionnelle auprès des femmes: 44 % lui accordent leur vote tandis que 32 % des hommes lui font confiance.
Sondage CROP-<em>Le Soleil</em>-<em>La Presse</em> : intentions de vote au fédéral
Sondage CROP-<em>Le Soleil</em>-<em>La Presse</em> : intentions de vote au provincial
La «Trudeaumanie», qui avait porté au pouvoir Pierre Elliott Trudeau, à Ottawa, dans les années 60, est ressuscitée avec l'arrivée de son fils comme leader des libéraux fédéraux, suggère le coup de sonde de CROP.
Si des élections fédérales avaient été déclenchées ces derniers jours, le PLC aurait récolté 38 % des suffrages, après répartition des indécis. Tout un revirement: la précédente enquête d'opinion lui donnait deux fois moins de voix.
Le Nouveau Parti démocratique (NPD) de Thomas Mulcair paie le prix de cette montée libérale. Pour la première fois depuis l'élection fédérale de mai 2011, le NPD n'est plus le favori des Québécois : le soutien est passé de 39 %, en mars 2013, à 30 %, maintenant.
Le Bloc québécois aussi recule. La formation de Daniel Paillé obtient 18 % des intentions. C'était 21 % le mois dernier.
Les conservateurs de Stephen Harper demeurent des mal-aimés: un Québécois sur 10 les appuie. Eux aussi voient leur électorat rogné par Justin Trudeau: une baisse de cinq points de pourcentage par rapport à mars.
L'épreuve du temps
Le vice-président de CROP se garde de prédire que le PLC de Justin Trudeau est redevenu la formation politique dominante. Pour Youri Rivest, il reste au jeune chef à passer l'épreuve du temps.
M. Trudeau a effectué sa première visite en sol québécois, la semaine dernière, rendant visite aux principaux partis d'opposition à l'Assemblée nationale. Le PLC est dans un état lamentable dans la région.
CROP révèle que «l'effet Justin» joue aussi à Québec. Il faut se méfier d'un échantillonnage de personnes interrogées restreint, mais le PLC serait redevenu premier (32 %). La lutte s'y fait à trois avec des conservateurs deuxièmes (à 27 % dans la seule région qui leur sourit) et les néo-démocrates (26 %). Les bloquistes ont un résultat famélique (12 %).
MÉTHODOLOGIE : La collecte de données en ligne s'est déroulée du 17 au 22 avril 2013 par le biais d'un panel Web. Un total de 1000 questionnaires ont été complétés. Les résultats ont été pondérés afin de refléter la distribution de la population adulte du Québec selon le sexe, l'âge, la région de résidence, la langue maternelle et le niveau de scolarité des répondants. Notons que compte tenu du caractère non probabiliste de l'échantillon, le calcul de la marge d'erreur ne s'applique pas.