La publicité controversée telle que parue dans Le Soleil de mardi

Similitude entre une pub et le slogan du PLQ: le PQ veut une enquête

Avant même le lancement de la campagne électorale, le Parti québécois (PQ) demande au Directeur général des élections du Québec (DGEQ) de lancer une enquête sur une publicité publiée mardi dans six quotidiens du groupe Gesca, dont Le Soleil, et qui est signée Louis Audet, David Forest, Jan Peeters et Luc Villeneuve.
Selon le directeur général du PQ, Sylvain Tanguay, la publicité intitulée Il faut se dire les vraies affaires favorise illégalement le Parti libéral du Québec (PLQ), car son en-tête ressemble beaucoup au slogan du PLQ qui a déjà fui dans les médias, «Ensemble, on s'occupe des vraies affaires».
«La similitude est à ce point frappante, le tout jumelé à une action concertée [publication dans six quotidiens à la veille du déclenchement possible d'élections générales], qu'il est difficile de ne pas conclure qu'il s'agit d'un geste posé à des fins politiques visant à favoriser le PLQ», écrit M. Tanguay dans sa requête.
Plus bas, il ajoute que la publicité enfreint la Loi électorale, même si la campagne n'est pas déclenchée, car chaque contributeur ne peut donner plus de 100 $ par parti par année. De façon évidente, cette initiative a dû coûter plus de 100 $ à chacune de ces personnes.
En entrevue à Radio-Canada, M. Audet, le pdg de Cogeco et donateur du PLQ, a assuré que la publication de cette publicité est une initiative personnelle et que ce n'est que le fruit du hasard si son titre se confond avec le slogan du PLQ.