Le ministre canadien de la Défense, Harjit Sajjan, s'était présenté comme le cerveau de l'opération Méduse, qui s'est déroulée en 2016 en Afghanistan.

Sajjan s'excuse pour s'être attribué le mérite de la bataille d'Afghanistan

Le ministre de la Défense Harjit Sajjan dit être profondément désolé d'avoir déclaré dans un discours qu'il était l'architecte de la plus grande bataille du Canada en Afghanistan.
À la suite de son allocution prononcée en Inde plus tôt ce mois-ci, M. Sajjan avait offert des excuses que certains avaient perçues comme étant plus ou moins sincères.
Dans un message partagé sur sa page Facebook, samedi matin, M. Sajjan admet qu'il a commis une erreur en se présentant comme le cerveau de l'opération Méduse, qui s'est déroulée en 2016.
Il s'est rétracté sur sa description des événements et offre ses excuses sincères à tous ses camarades d'armes avec qui il a combattu en Afghanistan - dont l'ex-général David Fraser, à qui il attribue le succès de l'opération.
Le ministre n'a toutefois pas précisé pourquoi il a fait ces commentaires sur l'opération, qui a mené à la mort de centaines de talibans.
Douze soldats canadiens ont aussi perdu la vie dans la bataille, qui a duré deux semaines.
«Quoique je sois fier du rôle que j'ai joué lors de mes déploiements en Afghanistan, mes commentaires n'avaient jamais l'intention de diminuer les rôles de mes anciens supérieurs ni de mes compagnons d'armes. Je souhaite leur offrir mes excuses les plus sincères», a-t-il écrit.
«Ce que j'aurais dû dire est que notre succès militaire fut le résultat du leadership, du service et du sacrifice des nombreux hommes et femmes dévoués aux Forces canadiennes», a-t-il ajouté.