Diane Lebouthillier, la candidate libérale de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine aux prochaines élections fédérales

Sainte-Thérèse-de-Gaspé: le déroulement de l'assemblée d'investiture libérale contesté

Yoan Méthot-Bernatchez, nouveau président de l'Association libérale de la circonscription fédérale de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, conteste le déroulement de l'assemblée d'investiture qui a couronné Diane Lebouthillier dimanche à Sainte-Thérèse-de-Gaspé, notamment parce qu'on lui a refusé de lire un message rédigé par les membres de l'exécutif de son association.
Près de 35 personnes ont participé à l'assemblée dirigée par Marie Tremblay et le président juridique de l'aile québécoise du parti, Marc Laperrière.
«On m'a interdit de prendre la parole. Des membres se sont mis à me huer [...] En aucun temps, on ne remettait en question le choix de Diane Lebouthillier. On invitait les gens à l'appuyer», dit M. Méthot-Bernatchez.
Son message contestait aussi les événements des dernières semaines, alors que le Parti libéral du Canada a fixé la date d'investiture au 12 avril, même s'il était connu qu'un candidat potentiel, Tony Langlois, ne pourrait y assister parce qu'il accompagnait des étudiants au Tournoi des jeunes démocrates. M. Méthot-Bernatchez a remplacé il y a trois semaines le président démissionnaire William Assels.
«L'exécutif aurait adopté le même discours si les positions de Mme Lebouthillier et M. Langlois avaient été inversées. [L'ancienne direction de] l'Association avait le devoir de prouver qu'elle a fait une recherche acceptable de candidats, et ça n'a pas été fait», dit M. Méthot-Bernatchez.