La politicienne ajoute que, depuis l'établissement de premières colonies dans la région de Terre-Neuve, à l'est du Canada, lors des vagues migratoires au 19e siècle, «les Irlandais ont contribué énormément à faire du Canada le pays accueillant et diversifié que l’on connaît aujourd’hui».

Saint-Patrick: Joly honore le patrimoine irlandais au Canada

La ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, convie tous les Canadiens à participer en grand nombre aux activités de la Saint-Patrick et à s'ouvrir à la culture nationale irlandaise, célébrée un peu partout dans le monde samedi.

L'une des traditions irlandaises les plus populaires, la Saint-Patrick célèbre à l'origine la mémoire du saint patron et évangélisateur en Irlande. 

LIRE AUSSI : Fête de la St-Patrick: l'Irlande à Québec 

La légende raconte que celui-ci aurait «chassé tous les serpents du pays», une action symbolisant, selon plusieurs politologues, la conversion religieuse du peuple irlandais, à une époque où catholiques et protestants cherchaient la majorité. 

Depuis le 15e siècle, chaque année, les Irlandais apposent un trèfle à leur boutonnière pour commémorer ce fait saillant de leur histoire.

Le rôle des Irlandais

«Soulignée d’un océan à l’autre par des défilés, de la musique et de la danse traditionnelles, la Saint-Patrick est l’occasion de mettre en valeur le rôle important que plus de 4,5 millions de Canadiens d’origine irlandaise ont joué, et continuent de jouer, dans l’histoire du pays», affirme Mélanie Joly par écrit, samedi matin. 

La politicienne ajoute que, depuis l'établissement de premières colonies dans la région de Terre-Neuve, à l'est du Canada, lors des vagues migratoires au 19e siècle, «les Irlandais ont contribué énormément à faire du Canada le pays accueillant et diversifié que l’on connaît aujourd’hui». 

Elle invite les Canadiens à profiter de cette journée pour mettre en valeur le riche patrimoine de leur nation commune. 

«Lá fhéile Pádraig sona dhaoibh!», conclut-elle, ce qui, en irlandais, signifie tout simplement «Joyeuse fête!».