Le gouvernement du Québec et les villes sont en pleine négociation pour le transfert de 1 % de la taxe de vente du Québec aux municipalités. La présidente ex-officio de l’Union des municipalités du Québec, Suzanne Roy, est d’avis que les graves inondations de ce printemps seront un argument de plus pour favoriser ce transfert.
Le gouvernement du Québec et les villes sont en pleine négociation pour le transfert de 1 % de la taxe de vente du Québec aux municipalités. La présidente ex-officio de l’Union des municipalités du Québec, Suzanne Roy, est d’avis que les graves inondations de ce printemps seront un argument de plus pour favoriser ce transfert.

Revoir les taxes municipales pour faire face aux inondations

Patricia Cloutier
Patricia Cloutier
Le Soleil
Si les villes étaient moins dépendantes de l’impôt foncier, elles pourraient résister à la tentation de s’étaler et ainsi éviter la construction en zone inondable, croit Suzanne Roy, de l’Union des municipalités du Québec (UMQ).