Régimes de retraite: le projet de loi Maltais présenté jeudi

Le très attendu projet de loi sur les régimes de retraite dans le secteur municipal a fait son apparition sur le menu législatif du gouvernement. La ministre Agnès Maltais le dépose au Salon bleu, jeudi.
La législation en chantier doit donner des balises pour que les municipalités-employeurs et leurs syndicats puissent négocier le système de prestation dont bénéficient les retraités. Au coeur du litige, le partage des déficits passés des régimes, un thème particulièrement cher au maire de Québec, Régis Labeaume.
Croisée dans les corridors de l'Assemblée nationale mercredi, la ministre du Travail s'est évidemment refusée à éventer le moindre détail avant que les parlementaires n'aient pu prendre connaissance de son projet. La députée-ministre de Taschereau a indiqué cependant que le résultat ne sera pas étranger aux résultats du forum qui avait été tenu, en janvier, entre ministres, maires et syndicats.
À l'époque, Mme Maltais s'était réjouie qu'un nouveau partage des déficits ne pouvait être atteint que par la négociation. L'idée qu'une ville puisse imposer un partage de la facture aux syndicats, comme le réclamait le maire de Québec Régis Labeaume, avait été écartée.
Sa proposition législative, a glissé la ministre, ne tient pas compte de tous les éléments: des demandes se sont ajoutées depuis le début du chantier sur la «loi concernant la restructuration des régimes de retraite à prestations déterminées du secteur municipal».
À la veille de ce dépôt tant réclamés par les élus municipaux, Régis Labeaume, le maire de Montréal Denis Coderre et le président de l'UMQ Éric Forest réitéreront leurs attentes en conférence de presse en fin d'après-midi mercredi à l'hôtel de ville de Québec.
Les maires des grandes villes se réuniront par la suite à Lévis. Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin et celui de Sherbrooke, Bernard Sévigny, sont aussi dans la capitale où il participeront à une annonce sur les données ouvertes à laquelle participera aussi le ministre et président du Conseil du trésor, Stéphane Bédard.
Le projet de loi sur les régimes de retraite arrive à l'Assemblée nationale dans un climat chargé par la rumeur d'une campagne électorale qui serait déclenchée au plus tard le 14 avril. Avec Valérie Gaudreau