Manon Massé, députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques

Redécoupage électoral: QS réclame des consultations publiques

La députée de Québec solidaire (QS), Manon Massé, a réclamé de nouvelles audiences publiques sur un projet de refonte de la carte électorale qui sème la controverse.
Dans une lettre à la Commission de la représentation électorale (CRÉ), Mme Massé a écrit jeudi que la population du quartier montréalais Centre-Sud n'a pas pu s'exprimer à propos de cette réforme.
En début de semaine, Mme Massé a dénoncé le processus qui a mené la CRÉ, présidée par le directeur général des élections (DGE), à présenter un projet qui fait disparaître sa circonscription de Sainte-Marie-Saint-Jacques.
Cette refonte donnerait naissance à un nouveau comté, Ville-Marie, composé d'une partie de la circonscription de Westmount-Saint-Louis, qui serait elle aussi abolie.
Au DGE Pierre Reid, Mme Massé a écrit que des consultations publiques ont déjà précédé de tels changements, même lorsqu'ils sont soumis, comme c'est le cas actuellement, en toute fin de processus.
La carte électorale est révisée à toutes les deux élections, pour tenir compte des variations de population dans chacune des circonscriptions. La dernière carte avait été établie en 2011, et elle a servi lors des scrutins de 2012 et 2014.
La CRÉ avait présenté une première proposition, en 2015, qui a donné lieu à des consultations publiques dans les semaines qui ont suivi.