Quoi retenir du budget

1) Bye bye taxe santé, impôts en baisse
Les contribuables québécois auront droit à un allègement fiscal de 800 millions$ cette année. Cette somme comprend le remboursement de la taxe santé déjà payée pour 2016. Total : 473 millions $ auquel s'ajoute une baisse généralisée de 270 millions $ par an (55$ par contribuable). En calculant la baisse graduelle de la contribution santé déjà annoncée, le ministre des Finances, Carlos Leitao, estime qu'un milliard retournera dans les poches des payeurs de taxes. «C'est pas beaucoup...Heu, c'est pas rien», a lancé M. Leitao en conférence de presse, se reprenant immédiatement pour son lapsus.
2) Des milliards entrent à l'école
Éducation, jeunesse, avenir, ces mots ont été prononcés plusieurs fois à la présentation du budget mardi. Il faut dire que l'exercice 2017 réserve 3,4 milliards $ d'ici 2022 pour l'éducation. L'état des écoles continue aussi de préoccuper alors que Québec compte investir 1,1 milliard$ sur trois ans pour des rénovations, mais aussi pour des environnements «inspirants» qui «donnent le goût de réussir», dixit le ministère des Finances.
3) Un an de plus pour des rénos écolos
Les propriétaires qui couraient pour profiter de l'aide à la rénovation peuvent souffler un peu. Le gouvernement prolonge le programme RénoVert qui permet un crédit d'impôt pour des travaux de rénovations écoresponsables. Les propriétaires ont maintenant jusqu'au 31 mars 2018 pour embaucher un entrepreneur. Ils devront aussi avoir réglé la facture des travaux avant le 1er janvier 2019 pour toucher leur part de ce programme évalué  à 167 millions$.
4) Premier trio en transport collectif
Le budget fait la part belle à trois gros projets de transports en commun. Et le fameux Service rapide par bus (SRB) pour Québec y est bien écrit noir sur blanc avec 56 millions$ pour les plans et devis. Le budget Leitao donne aussi un appui à deux projets majeurs dans la région de Montréal : le train électrique et le prolongement de la ligne bleue du métro. Québec injectera aussi 333 millions$ dans l'amélioration transport en commun en milieu urbain et rural et en transport adapté.