Le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitão

Québec recevra près de 900 millions $ de plus d'Ottawa

Le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitão, présentera son budget le 17 mars - avant celui de son homologue canadien -, car il connaît assez précisément le total des transferts en provenance d'Ottawa. Ils s'élèveront à quelque 890 millions $ de plus que l'an dernier.
L'enveloppe reçue au titre de la péréquation passera de 9,5 milliards $ en 2015-2016 à un peu plus de 10 milliards $ en 2016-1017, selon les derniers calculs d'Ottawa. Ceux-ci datent de décembre.
Le ministère des Finances du Québec prévoyait par ailleurs dans sa mise à jour économique et financière de novembre que les «Transferts fédéraux pour la santé» grimperont de 5,6 à presque 6 milliards $.
Pour leur part, les «Transferts pour l'enseignement postsecondaire et les autres programmes sociaux» devraient atteindre en 2016-2017 1,6 milliard $, soit, dans ce cas, 64 millions $ de plus qu'en 2015-2016.
Les transferts d'Ottawa vers Québec devraient cependant glisser de 2,7 à 2,6 milliards $ dans la catégorie titrée «autres programmes» dans les documents du ministère des Finances du Québec.
Le Fonds des générations
Le prochain budget du ministre Leitão, celui de 2016-2017, confirmera que les dépenses et les revenus de l'année 2015-2016 seront équilibrés - une fois effectué un versement de près de 1,5 milliard $au Fonds des générations. Ce Fonds, rappelle sans cesse le gouvernement, contribue à réduire la dette du Québec.
Lors du dernier exercice de mise à jour économique et financière, le gouvernement de Philippe Couillard prévoyait qu'au terme de l'année 2016-2017 le surplus grimperait à 2,1 milliards $. Il est prévu que cette somme soit entièrement versée au Fonds des générations.
Mais le gouvernement table en réalité sur un surplus plus important encore en 2016-2017. Un surplus qui lui permettra de «réinvestir» en éducation et, peut-être aussi, dans les soins à domicile. C'est en tout cas le souhait du ministre de la Santé, Gaétan Barrette.
L'automne dernier, le gouvernement avait promis 80 millions $ de plus en éducation en 2016-2017. Minime au regard du budget alloué au réseau de l'éducation, la somme avait été moquée.
Le réinvestissement à venir sera plus important que celui-là, assure-t-on. Chose certaine, le prochain budget du Québec sera beaucoup analysé sous cet aspect.