Jeudi, Philippe Couillard a visité l’usine de Motrec International, dans le parc industriel Gene-H.-Kruger.

Protectionnisme américain: Couillard donne l’exemple de Motrec

Le contexte difficile des relations commerciales avec les Etats-Unis ont occupé une grande place dans la visite du premier ministre du Québec à Sherbrooke, jeudi matin.

Philippe Couillard a visité l’usine de Motrec International, dans le parc industriel Gene-H.-Kruger.

Lire aussi: «Ça suffit!» dit Couillard à Trump

Une partie de la solution pour contrer les décisions de l’administration américaine, c’est d’avoir des chaines locales d’approvisionnement jusqu’au produit fini, nous en avons un bel exemple ici aujourd’hui», a-t-il mentionné.

M. Couillard, accompagné de députés de la région sherbrookoise, a dénoncé l’attitude négative de l’administrationTrump avec le Canada, son partenaire commercial de longue date.

Motrec, un manufacturier de véhicules électriques industriels, est une entreprise exportatrice  qui vend 80 pour cent de ses produits chez nos voisins du Sud.

Blair McIntosh, président et chef de la direction de Motrec International, dit fonder beaucoup d’espoir sur la visite du premier ministre à Washington prochainement.

Philippe Couillard ira dénoncer les mesures protectionnistes de Donald Trump aux États-Unis la semaine prochaine. Le premier ministre sera à Washington le 26 juin pour une série de rencontres avec des élus et des représentants du gouvernement américain, avant de livrer un discours à New York le 28 juin.

L’importante croissance de l’entreprise Motrec au cours des dernières années et le manque d’espace dans ses installations actuelles l’ont motivé à lancer la construction d’une nouvelle usine à l’intersection du boulevard de Portland et de la rue Robert-Boyd.

L’usine et les bureaux auront une superficie totale d’environ 70 000 pieds carrés, permettant ainsi de tripler la capacité de production actuelle de l’entreprise. Le projet représente des investissements de près de 10 M$.