La file était longue au collège Stanislas sur le chemin Sainte-Foy, où les Français étaient appelés à voter, le 22 avril dernier.

Présidentielle française: les bureaux de scrutin à Québec mieux préparés

Le consulat de France à Québec augmentera son personnel afin d'améliorer le déroulement du second tour de l'élection présidentielle de la fin de semaine, dans la foulée des critiques formulées il y a 10 jours.
«Tout ce qui pourra être fait pour améliorer les choses le sera», explique l'attaché de presse du consulat, Mouloud Ouali.
Le représentant affirme que son organisation avait pris bonne note des commentaires émis par les électeurs lors du premier tour de scrutin, le 22 avril, au Collège Stanislas, sur le chemin Sainte-Foy. Plusieurs électeurs s'étaient plaints d'avoir dû patienter plus d'une heure, sous la pluie, avant de pouvoir déposer leur bulletin dans l'urne.
«Nous avons tenu compte des suggestions et des remarques, ajoute M. Ouali. Le dispositif sera amélioré afin d'assurer la fluidité du vote. Il y aura des modifications pour l'entrée dans le bâtiment et la signalisation sera améliorée.»
En outre, «entre 45 et 60» bénévoles et employés du consulat seront à pied d'oeuvre samedi afin de guider les électeurs, particulièrement ceux ayant «des besoins particuliers», précise M. Ouali.
«Nous allons prendre les bouchées doubles. C'est la fête de la démocratie et elle se doit d'être réussie.»
Le consulat français de la capitale se réjouit de constater que l'attente a été moindre qu'à Montréal où, à un certain moment, il a fallu patienter jusqu'à trois heures. Comme dans la capitale, un seul bureau de vote était ouvert. «À Québec, l'affluence a été moindre. À 20h, à la fermeture du bureau de vote, il n'y avait plus personne.»
Selon le représentant de l'Hexagone, il est impossible d'ajouter à la dernière minute un second lieu de vote pour accommoder les ressortissants français, attendus aussi nombreux pour le second tour de ce scrutin historique.
Participation de 44 %
À Québec, un total de 4400 électeurs français se sont prévalus de leur droit de vote sur 9500 personnes habilitées à le faire, soit un taux de participation de 44 %. La circonscription consulaire française de Québec inclut la capitale, mais également la région de Trois-Rivières, du Saguenay et l'est de la province.
Lors de ce premier tour du scrutin, les Français de Québec ont appuyé à 31 % le candidat centriste Emmanuel Macron.
Jean-Luc Mélenchon, de l'extrême gauche, et François Fillon, du parti de droite Les Républicains, ont recueilli respectivement 26 % et 16 % du vote.
Marine Le Pen, du Front national, qui affronte Macron dans l'ultime round, a été le choix de 14 % des électeurs.