Les députés de Québec solidaire Amir Khadir, Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois tiennent un caucus, mardi, à l'Assemblée nationale.

Premier jour, première motion pour Nadeau-Dubois

Gabriel Nadeau-Dubois a été assermenté comme député, mardi, à l'Assemblée nationale, une semaine après avoir été élu député de Québec solidaire dans Gouin.
Le nouveau député de 27 ans avait reçu un accueil triomphal de son caucus à son arrivée au parlement, plus tôt dans la journée.
Lors d'un point de presse tout juste avant son assermentation à l'Assemblée nationale, il avait par ailleurs condamné la violence, mais non la désobéissance civile.
Il avait ainsi souligné que dans l'histoire des démocraties, la désobéissance civile pacifique avait été utilisée maintes fois pour contrer des décisions «illégitimes» et «injustes».
M. Nadeau-Dubois doit profiter de sa toute première présence au Salon bleu pour présenter une motion, «Que l'Assemblée nationale félicite le gouvernement libéral ontarien qui augmentera le salaire minimum à 15 $ l'heure; que l'Assemblée nationale demande au gouvernement du Québec de s'inspirer de cette décision progressiste du gouvernement ontarien qui bénéficiera aux travailleuses et aux travailleurs, mais aussi à l'économie et aux entreprises locales et régionales.»
«Je suis très content d'être ici ce matin, très reconnaissant aussi envers les gens de Gouin, et j'ai bien hâte de m'asseoir aux côtés d'Amir (Khadir) et de Manon (Massé) pour continuer à faire ce que Québec solidaire fait maintenant depuis plusieurs années, de faire entendre la voix du peuple dans la maison du peuple», a-t-il déclaré devant les journalistes mardi matin.