Arthur LeBlanc est devenu mercredi le premier Acadien à occuper la fonction de représentant de la couronne britannique en Nouvelle-Écosse.

Précédent historique: un Acadien lieutenant-gouverneur de la Nouvelle-Écosse

Plus de deux siècles et demi après la Déportation des Acadiens par un gouverneur britannique, c'est un Acadien qui représentera la reine Élisabeth II en Nouvelle-Écosse.
Assermenté mercredi comme 33e lieutenant-gouverneur de cette province, Arthur LeBlanc devient le premier Acadien à occuper cette fonction de représentant de la couronne britannique en Nouvelle-Écosse.
En entrevue avant la cérémonie, mercredi, M. LeBlanc, âgé de 74 ans, a reconnu que la Déportation constituait un épisode sombre de l'histoire de la Nouvelle-Écosse. Il a cependant estimé que les Acadiens forment un peuple résilient, qui s'en est bien tiré au final, et il préfère envisager l'avenir avec optimisme.
M. LeBlanc, qui a été juge à la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse pendant près de 20 ans, a été nommé lieutenant-gouverneur le 14 juin par le premier ministre fédéral, Justin Trudeau. Il souhaite «écouter attentivement, parler doucement et agir judicieusement».
Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Stephen McNeil, a qualifié M. LeBlanc d'«avocat de grande classe» et de «distingué juriste», qui «a beaucoup contribué à la communauté acadienne».
En 1755, le gouverneur de la Nouvelle-Écosse, Charles Lawrence, ordonne la déportation de milliers d'Acadiens qui refusaient de prêter allégeance à la couronne britannique. On estime que plus de 10 000 Acadiens des Maritimes ont été déportés pendant ces années.
Lors de son discours d'assermentation, mercredi, M. LeBlanc a rappelé avec fierté ses origines acadiennes, et s'est dit honoré d'être le premier «Acadien de lignée directe» à occuper cette fonction vice-royale. Il se dit aussi fier de devenir «le premier lieutenant-gouverneur francophone depuis le gouverneur français Daniel d'Auger de Subercase, en 1713».
M. LeBlanc a estimé que cette fonction «nous ramène aux tout premiers jours des contacts entre les Micmacs et ces aventuriers français arrivés à Annapolis Royal il y a plus de quatre siècles». Le nouveau lieutenant-gouverneur souhaite d'ailleurs promouvoir la diversité culturelle de la Nouvelle-Écosse, notamment le patrimoine des Micmacs, des Noirs, des Écossais et, bien sûr, des Acadiens.
M. LeBlanc a indiqué qu'il remettrait une partie de son salaire annuel de 144 000 $ à des initiatives en enseignement postsecondaire.
Le lieutenant-gouverneur LeBlanc est né à Arichat-Ouest, dans le comté de Richmond. Il remplace à ce poste le brigadier-général à la retraite John James Grant.