Il y aura deux fois moins de membres du Parti québécois qu'en 2005, lors de l'élection d'André Boisclair, qui pourront voter cette semaine pour désigner qui de Pierre Karl Péladeau (photo), Martine Ouellet ou Alexandre Cloutier sera le prochain chef du PQ.

PQ: deux fois moins de membres pour élire un chef

Deux fois moins de membres du Parti québécois pourront exercer leur droit de vote cette semaine pour désigner leur prochain chef que lors de la précédente course à la direction de la formation souverainiste.
<p>Martine Ouellet</p>
<p>Alexandre Cloutier</p>
Après des mois de précompétition interne et de course officielle intense, le Parti québécois termine l'exercice avec 71 020 membres en règle, selon des informations obtenues par Le Soleil.
Seuls les membres en règle, ceux ayant pris leur carte ou l'ayant renouvelée récemment, auront la possibilité de voter pour leur nouveau chef à partir de mercredi.
Le chiffre final pourrait encore évoluer d'ici quelques heures en raison de «recomptages» dans certaines circonscriptions, indique-t-on. Mais il devrait être à peu près de 71 000 en fin de compte.
La permanence du parti a refusé hier de confirmer les informations du Soleil.
TENDANCE LOURDE
Le Parti québécois comptait quelque 140 000 adhérents lorsque André Boisclair a été élu chef il y a 10 ans (dès le premier tour, avec 53,6 % des suffrages exprimés). Environ 105 000 d'entre eux avaient participé au vote à la direction.
Au Parti québécois, personne ne pensait sérieusement que la présente course permettrait d'atteindre le niveau de 2005. À ce moment-là, l'équipe d'André Boisclair avait clairement axé sa campagne sur la vente de cartes de membre.
De façon plus générale, l'époque actuelle rend les formations politiques moins attractives. Celles-ci comptent aujourd'hui moins d'adhérents qu'il y a une ou deux générations. C'est une tendance lourde, disent les spécialistes.
Mais que le Parti québécois ne soit qu'à quelque 71 000 membres à l'heure actuelle déçoit néanmoins plusieurs péquistes. Plus sévères que d'autres, certains en tirent la conclusion que la course n'a pas suscité un réel engouement - pas l'engouement espéré au départ en tout cas.
Le Parti québécois demeure la formation politique québécoise comptant le plus d'adhérents, cela étant.
PAR TÉLÉPHONE OU INTERNET
Le vote des membres du Parti québécois commencera mercredi matin. Il se poursuivra jusqu'à vendredi. Les résultats seront dévoilés vers 21h ce soir-là - le 15 mai - au Centre des congrès de Québec.
Un deuxième tour aura lieu du 20 au 22 mai si aucun des candidats en lice n'obtient plus de 50 % des suffrages.
Les membres en règle du Parti québécois ont reçu une «trousse de vote» contenant un «numéro d'identification personnelle». C'est par téléphone ou par Internet qu'ils voteront pour Pierre Karl Péladeau, pour Alexandre Cloutier ou pour Martine Ouellet.
On s'attend à ce que, comme en 2005, une partie des membres ne participent pas au vote de cette semaine, ni à celui de la semaine prochaine s'il devait y en avoir un second.