Au total, 452 personnes ont fait une demande de statut de réfugié au Québec en janvier 2017. La vaste majorité entre illégalement pour faire la demande.

Plus de réfugiés à la frontière: le ministre de l'Immigration ne croit pas à une tendance

Le ministre fédéral de l'Immigration dit ne pas être convaincu que la récente augmentation du nombre de demandeurs d'asile franchissant illégalement la frontière canado-américaine représente une tendance profonde.
Interviewé à l'émission Question Period, sur les ondes de CTV, Ahmed Hussein a indiqué que le gouvernement se contentait, pour l'instant, de surveiller la situation. Il a toutefois souligné qu'il était encore trop tôt pour dire si un nombre croissant de demandeurs d'asile continuera d'entrer illégalement au pays.
Le Manitoba s'inquiète que la situation pourrait devenir incontrôlable.
Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, a exprimé ses craintes de voir ce nombre monter en flèche lorsque les températures seront plus chaudes. Il a demandé au gouvernement fédéral de lui procurer une plus grande aide pour s'occuper de cet afflux.
Le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, a indiqué que son ministère analyse la situation. Selon lui, la majorité de ces demandeurs d'asile avaient l'intention de venir au Canada, pas aux États-Unis.
Dans une entrevue accordée à l'émission The West Block, du réseau Global, M. Goodale a toutefois dit ne pas comprendre pourquoi ces gens choisissent d'entrer illégalement au Canada en provenant des États-Unis si leur objectif était de s'installer ici.
Depuis que le président américain Donald Trump a signé un décret-loi visant à refouler les voyageurs provenant de sept pays à majorité musulmane - mesure qui a été infirmée par la justice américaine - le Canada a vu une recrudescence de réfugiés franchissant à pied la frontière pour réclamer l'asile au pays.