Manon Massé a claqué la porte du forum sur l'intimidation en fin de soirée jeudi, déplorant le trop peu de moyens qu'entend y consacrer le gouvernement libéral, selon elle.

Plan de lutte contre l'intimidation: main tendue à Manon Massé

Philippe Couillard, ainsi que le Parti québécois et la Coalition avenir Québec invitent Québec solidaire à revenir travailler avec eux sur le plan de lutte contre l'intimidation.
La solidaire Manon Massé a claqué la porte du forum sur l'intimidation en fin de soirée jeudi, déplorant le trop peu de moyens qu'entend y consacrer le gouvernement libéral, selon elle.
«Ce n'est évidemment pas facile de travailler dans un contexte non partisan, parce qu'on se retrouve au carrefour de décisions d'allocations budgétaires, de choix politiques», a fait valoir le premier ministre du Québec. «Mais, sur cet enjeu-là, me semble-t-il, on pourrait travailler de cette façon.»
«La chance au coureur»
Contrairement à Québec solidaire, le péquiste Mathieu Traversy dit préférer «donner la chance au coureur, au gouvernement, pour essayer d'amener le projet le plus loin possible dans l'intérêt, dans le fond, de la lutte à l'intimidation au Québec».
«Le sujet est trop important pour qu'on démissionne en cours de route», renchérit la caquiste Lise Lavallée.
Le plan de lutte contre l'intimidation sera prêt l'an prochain. Il nécessitera vraisemblablement un budget de «plusieurs millions de dollars», a exposé le premier ministre.Il invite à ne pas tirer de conclusions hâtives sur les moyens qui seront conférés à ce plan au regard de la décision prise par son gouvernement de suspendre une campagne de sensibilisation visant à mieux combattre l'homophobie.