Pierre Karl Péladeau était de passage à Lévis, mercredi, devant les membres de la Chambre de commerce de l'endroit.

Pierre-Karl Péladeau ne sera pas candidat

Pierre Karl Péladeau a fermé définitivement la porte à un éventuel saut en politique provinciale comme candidat pour le Parti québécois (PQ) aux prochaines élections. «Je ne me présenterai pas aux élections. Je vous dis que je ne me présenterai pas et je ne pourrai pas faire de commentaires ad vitam aeternam», a-t-il formulé mercredi.
Plusieurs rumeurs l'envoient toujours comme candidat du PQ aux prochaines élections. Dans la circonscription de Saint-Jérôme, des militants péquistes ont déjà déroulé le tapis rouge pour sa candidature.
Dans cette circonscription, le départ de l'actuel député de la Coalition avenir Québec Jacques Duchesneau a relancé les rumeurs d'une éventuelle candidature de M. Péladeau,
Le coup de barre
Devant un parquet de gens d'affaires lévisiens, Pierre Karl Péladeau a aussi livré un vibrant plaidoyer en faveur de l'entrepreneuriat et du transfert d'entreprises à des intérêts québécois au cours des prochaines années. D'ici 2018, des dizaines de milliers de PME québécoises vont changer de mains en raison du départ à la retraite de leurs dirigeants.
Tout en qualifiant la situation entrepreneuriale au Québec «de critique» en lien avec une grave pénurie d'entrepreneurs, M. Péladeau a déploré un important glissement des sièges sociaux des entreprises d'ici vers l'étranger.
«Il faut cesser l'hémorragie. Si nous continuons, on va léguer à la prochaine génération une terre en location. Une coquille vide. Et avec quel argent allons-nous financer nos programmes sociaux?» a-t-il laissé entendre.