Philippe Couillard a lancé un appel au calme dans toute l'affaire de la prime versée à son ministre Yves Bolduc.

Philippe Couillard rappelle à l'ordre les ministres Bolduc et Barrette

Le premier ministre Philippe Couillard a rappelé à l'ordre, jeudi, ses ministres Gaétan Barrette et Yves Bolduc.
Il a aussi lancé un appel au calme dans toute l'affaire de la prime versée à son ministre Yves Bolduc.
Au cours d'une conférence de presse pour le coup d'envoi d'un projet minier sur le territoire de la Baie-James, il s'est dit préoccupé par la tournure du débat sur la prime de 215 000 $ touchée par le docteur Bolduc, du temps où il pratiquait la médecine, quand il était député de l'opposition.
Il a demandé à tous de revenir à la politesse et à la civilité dans cette controverse. Les journalistes lui ont alors rappelé les propos du ministre de la Santé, Gaétan Barrette, qui a invité mercredi le père de l'assurance-maladie, Claude Castonguay, à prendre sa retraite, après les propos controversés de ce dernier sur la prime versée à Yves Bolduc.
Alors, Philippe Couillard a précisé que son appel à la politesse s'adressait bien à tout le monde.
Il a aussi indiqué que M. Bolduc aurait dû être plus prudent avant de prendre de nouveaux patients, alors que tous les signes laissaient croire à des élections imminentes.
La semaine dernière, Philippe Couillard avait qualifié cette controverse «de grosse tempête dans un petit verre d'eau». Mais jeudi, il a admis qu'il ne choisirait pas le même mot.