Le premier ministre Philippe Couillard

Péladeau a choisi la question de l'élection de 2018, estime Couillard

Pierre Karl Péladeau impose le thème référendaire à la prochaine campagne électorale avec son projet d'institut de recherche sur l'indépendance du Québec, jubile Philippe Couillard.
«Je trouve ça formidable, a lancé le premier ministre, ce matin. Déjà on connaît la question de l'élection de 2018. (...) La question c'est: référendum, souveraineté, séparation. Ça va être ça. [Les péquistes] vont dire: "Non, non, ce n'est pas ça, c'est autre chose". Mais non, c'est ça la question déjà pour 2018. Alors, formidable.»
Dans une allocution, mercredi, devant des étudiants de l'Université Laval, le député péquiste de Saint-Jérôme a suggéré la création d'un institut composé d'experts qui fournirait des études détaillées sur l'indépendance du Québec. L'institut, financé par des dons publics, mènerait notamment des analyses comparatives avec d'autres pays. Il s'agirait d'une organisation de recherche scientifique et appliquée.
«C'est un concours entre les candidats pour savoir qui est le plus radical pour la séparation du Québec», a commenté M. Couillard à l'entrée du caucus parlementaire du PLQ.
Le premier ministre a déjà qualifié la dernière élection de «référendaire» et conclut qu'il en sera tout autant de la prochaine. «Je n'en espérais pas tant, a lancé M. Couillard. Écoutez, le Parti québécois nous met ça sur le plat.»