Paul St-Pierre Plamondon n'a jamais caché son intention de briguer les suffrages.

Paul St-Pierre Plamondon tenté par Prévost

Tout indique que le coeur de Paul St-Pierre Plamondon penchera vers la nouvelle circonscription de Prévost, dans les Laurentides, pour une candidature à l'investiture du Parti Québécois.
Ex-candidat à la chefferie, nommé conseiller spécial au chef et auteur d'un rapport critique sur l'état du parti, M. St-Pierre Plamondon n'a jamais caché son intention de briguer les suffrages. Selon nos informations, il a commencé à s'impliquer au sein du comité exécutif temporaire mis sur pied dans la nouvelle circonscription issue de la refonte de la carte électorale. 
«Oui, j'ai de l'intérêt à participer à ce comité, a confirmé M. St-Pierre Plamondon au Soleil. Je suis toujours en réflexion quant à la recherche d'un comté. Les Laurentides sont intéressantes. Je n'ai pas pris de décision, mais le comté de Prévost est une possibilité. Je réfléchis sérieusement à la possibilité de me présenter à l'investiture.»
Prévost empiétera sur les circonscriptions voisines de Bertrand, de Rousseau et de Saint-Jérôme, toutes trois détenues par un péquiste. 
Des bruits ont circulé quant à une possible candidature de M. St-Pierre Plamondon à la présidence du PQ, d'ici l'élection de 2018. Il assure ne pas avoir cheminé dans sa réflexion à ce sujet. 
Entre-temps, M. St-Pierre Plamondon a recommencé à pratiquer le droit et il «demeure conseiller du chef», même si son contrat rémunéré avec le PQ est terminé. 
Parmi les recommandations de son rapport «Osez repenser le PQ», celle de tenir un «off congrès» en parallèle du congrès de membres de l'automne a notamment été retenue. Il s'agit d'un laboratoire d'idées pour les moins de 40 ans et les personnes issues de la diversité. «L'une des choses qui m'occupent est comment livrer cet événement avant le congrès de septembre», indique M. St-Pierre Plamondon.