L'Assemblée nationale ne diffusera pas, à travers ses différents supports, les voeux qu'auraient pu vouloir transmettre les élus à la Saint-Jean, comme ils le font lors du temps des Fêtes.

Pas de voeux de la Saint-Jean par vidéo pour les députés

Les 125 députés du Parlement québécois ne pourront enregistrer de capsules vidéo pour souhaiter, à l'approche du 24 juin, une «bonne fête nationale» aux Québécois. Pas avec le matériel d'enregistrement de l'Assemblée nationale, en tout cas.
L'institution ne diffusera pas, à travers ses différents supports, les voeux qu'auraient pu vouloir transmettre les élus à cette occasion, comme ils le font lors du temps des Fêtes.
L'idée était dans l'air depuis quelque temps. Les représentants de l'aile parlementaire du Parti libéral du Québec siégeant au Bureau de l'Assemblée nationale (BAN) -qui est en quelque sorte le conseil d'administration de l'institution- viennent de dire officiellement «non», a appris Le Soleil. Ils ont apposé leur veto à cette demande provenant du Parti québécois.
Les délibérations qui se déroulent à cette instance demeurent généralement confidentielles. Mais ce veto a suscité un véritable émoi au sein du caucus péquiste.
On y rappelle que, chaque année, les 125 députés de l'Assemblée nationale enregistrent, avec l'équipement de l'institution, des capsules vidéo afin de souhaiter Joyeux Noël et Bonne année à leurs électeurs, ainsi qu'aux Québécois en général. Toutes sortes de capsules d'informations sur la vie parlementaire sont également réalisées.
«On est choqués»
Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, est à l'origine de cette proposition d'élargir cette pratique à la Fête nationale du Québec.
Le président de l'Assemblée nationale, Jacques Chagnon, n'y était pas opposé. Il avait cependant indiqué que tous les groupes parlementaires devaient donner leur accord.
Pascal Bérubé
«Je n'arrive pas à croire que des députés de l'Assemblée nationale refusent de saisir une occasion de souligner la Fête nationale, qui est la fête de l'ensemble des Québécois», a commenté Pascal Bérubé au Soleil.
«On est incrédules et choqués, car chacun d'entre nous aurait été libre du contenu de sa capsule», poursuit-il; comme c'est le cas pour celles enregistrées et diffusées durant le temps des Fêtes.
M. Bérubé se dit d'autant plus étonné que bien des députés du Parti libéral du Québec participent régulièrement à des célébrations soulignant des fêtes nationales de Québécois venant de divers pays du monde.
La Coalition avenir Québec se serait montrée plutôt favorable au projet.
Le responsable de ce type de questions au sein de l'aile parlementaire libérale, le député Stéphane Billette, a refusé de faire part des raisons pour lesquelles la réponse donnée est négative.
Le cabinet de M. Billette a renvoyé Le Soleil à la direction de l'Assemblée nationale, même si celle-ci ne commente jamais les discussions se déroulant au BAN.