Pierre Moreau, président du Conseil du trésor

Moreau «encouragé» par les négos avec les ingénieurs de l'État 

Le président du Conseil du trésor, Pierre Moreau, se dit «encouragé» par la poursuite des négociations avec les ingénieurs du gouvernement qui pourraient déclencher une grève mercredi.
«Tant et aussi longtemps qu'on me dit que l'atmosphère est bonne à la table de négociation et que les parties se parlent, je n'ai pas à intervenir», a affirmé M. Moreau, lundi, au Soleil
La semaine dernière, l'Association professionnelle des ingénieurs (APIGQ) a repoussé à mercredi le début du débrayage en raison des inondations qui ont frappé le Québec. Les ingénieurs déplorent une disparité de traitement avec le secteur privé et la perte d'expertise gouvernementale en raison de conditions de travail moins attrayantes. 
«Je suis encouragé, a dit M. Moreau. Il y a eu des séances de négociation la semaine dernière. [...] Il y a des éléments qu'ils considèrent très importants de rattrapage. On a mis l'accent sur certains éléments qui pourraient constituer la voie de passage.»
Travaux routiers retardés
Il demeure incontournable pour le président du Conseil du trésor que le règlement se fasse à l'intérieur des paramètres accordés au reste de la fonction publique. 
La mise en chantier de plusieurs dizaines de travaux routiers a été retardée en raison du possible déclenchement de la grève. Québec ne veut pas avoir à sécuriser des chantiers à peine ouverts. 
L'APIGQ, qui compte quelque 1400 membres, n'a pas rappelé Le Soleil, lundi.